Red alert : douillet japonais...

Publié le par Colorama

Uniqlo

 

Testée pour vous, la fameuse gamme Heattech d’Uniqlo, les vêtements et sous-vêtements « chaleureux » ! CHALEUReux car ces T-shirts, débardeurs et  leggings viennent concurrencer les Damart de nos grands-mères (et de nos placards en hiver).

 

Le géant japonais, implanté en France depuis 1 an, a en effet conçu cette gamme autour de 7 principes innovants hautement technologiques :

1)      le tissu transfome la vapeur d’eau dégagée par notre corps (la transpiration quoi) en chaleur

2)      des poches d’air entre les fibres isolent notre petit corps des frimas

3)      des protéines de lait sont incorporées au tissu pour un toucher doux et soyeux

4)      une technologie anti-bactérienne empêche le développement des odeurs (de transpi toujours)

5)      la composition du tissu le rend anti-électrostatique : plus de décharge en se déshabillant

6)      la maille spécifique est hyper résistante à l’usure et aux déformations

7)      enfin, le stretch rend le vêtement très agréable à porter…

 

Bon alors tout ça, c’est leur baratin marketing, mais qu’en est-il vraiment ? Attirée par ces promesses miraculeuses, moi qui suis bien frileuse, j’ai couru m’acheter un exemplaire de ce bijou de technologie pour vérifier par moi-même les vertus japonaises…

 

 

Uniqlo-2-copie-1.jpg 

 

 

J’ai opté pour le modèle manches longues (ben, oui, frileuse quoi..), dans une jolie teinte gris clair. 19.90€ par contre, ce n’est pas donné par rapport aux T-shirts en coton classiques, souvent à 9.90€ (chez Uniqlo d’ailleurs, ou chez H&M)

 

1er bon point : le tissu est très fin et agréable à porter : ça change des T-shirts en gros coton pas très sexy, et qu’on cache donc sous nos pulls. Ce modèle-là est très mignon et se revendique donc sous un gilet ouvert… En revanche, prévoir un soutif seconde peau, la grosse dentelle ne sera pas du plus chic sous cette délicate étoffe.

Points marketing 2, 5, 7 VALIDES

 

2è bon point : sur le chemin du métro, un jour de froid matinal, je n’ai pas eu froid, justement. La technologie « et vas-y que je récupère la transpi pour produire de la chaleur » fonctionnerait-elle ? Apparemment oui !

 

MAIS BEMOL SUR CE POINT : une fois assise au bureau tranquillement, ma température a soudain baissé. Que se passe-t-il ? Il se passe que je transpire rarement quand je suis assise, et le miracle de la Heattech Technology ne fait plus trop effet apparemment…

 

Verdict : point 1 à moitié validé : ça marche quand on se bouge. Donc à moins de faire de l’aérobic sur votre chaise, le produit est à préférer en extérieur qu’au bureau pour profiter de son effet thermos…

 

Les autres points n’ont pas vraiment été vérifiés : le coup de l’odeur, c’est peut-être vrai, mais je suis une fille qui sent toujours bon, donc…

Le coup de l’électricité statique, il ne fait pas assez froid encore pour que nos cheveux se dressent sur notre tête…

Le coup de la résistance, pas encore vérifié, le mien est encore neuf …

 

EN CONCLUSION : un bon achat, une gamme de couleurs sympa, un vrai plus quand on part en voyage et qu’on ne veut pas trop se charger, car cette gamme ne pèse rien et ne prend pas de place. Un peu chérot, mais bon…

Maintenant, pour le Canada par -25°C, gardez vos Damart épaisseur 5, il n’y a que ça de vrai (testé et approuvé).

 

 

 

 

 

 

Publié dans Mode

Commenter cet article